Réunion publique de Didier Guénin

La prochaine réunion publique de Didier Guénin dans le cadre des élections législatives à lieu lundi 22 mai à Mont-Près-Chambord. Venez nombreux !

 

guen

 

Prochaines réunions

  • Mardi  23 mai: Salbris, salle du conseil avec François Bonneau
  • Mercredi 24 mai: Saint Laurent-Nouan à 19h Centre Jean Moulin.
  • Vendredi 26 mai à Lamotte-Beuvron à 19h à la salle des fêtes
  • Mardi 30 mai: Mennetou sur Cher à 19h, salle Gérard Pierriot
  • Jeudi 1er juin: Selles-sur-Cher, salle des fêtes
  • Vendredi 2 juin à 19h, auditorium Gaveau la Fabrique avec Jeanny Lorgeoux.

Réunion publique de Denys Robiliard

Après la réunion de Pontlevoy jeudi dernier, Denys Robiliard est à Vineuil ce soir dans les cadre des élections législatives dans la première circonscription

 

Les prochaines réunions publiques sont prévues le mardi 23 mai à Saint Georges sur Cher, le mercredi 24 mai à Blois, le mardi 30 mai à Contres et  le samedi 3 juin à Montrichard.

Horaires de la permanence de campagne au 9 rue Anne de Bretagne à Blois

  • Mardi, jeudi et vendredi de 17h à 19h
  • Mercredi de 11h à 13h30
  • Samedi de 10h à 13h

Venez nombreux !

 

Fin de campagne du premier tour

A l’occasion de cette dernière lettre d’information électronique avant le premier tour, j’aurais voulu n’avoir qu’à vous remercier. Je voulais saluer votre investissement sans faille, la dignité et la probité dont vous avez toutes et tous fait preuve, à l’image de notre candidat Benoît Hamon, lors de cette première partie de notre campagne électorale.

Malheureusement, un nouvel acte terrible est venu endeuiller ce moment démocratique. Jeudi soir, au moment où les candidats se livraient à leur dernier exercice télévisé pour tenter de convaincre les citoyens, un Français a tiré sur d’autres Français. Il a tué un policier, en blessant un autre ainsi qu’un passant.

Dans ces moments, les habitants de notre pays ont besoin d’unité. Ils ont aussi besoin que les militants, les élus et les responsables politiques prennent de la hauteur. Le rôle et la dignité du politique dans ces moments de deuil, c’est aussi de montrer la lumière dans les ténèbres.

A la responsabilité qui est la mienne, je déplore qu’un candidat a jugé bon d’utiliser ce drame national pour s’exonérer d’autres responsabilités. A l’immoralité, il aura ajouté une indécence inqualifiable. Je regrette qu’un autre candidat n’ait pas jugé utile de prendre le recul qu’impose la situation.

Cette campagne de premier tour se termine donc comme elle a commencé : dans la morale bafouée, dans l’intérêt général oublié.

Mais je sais que nous pouvons faire confiance à l’intelligence des nôtres, ce beau peuple de France qui, place de la République en janvier 2015, a montré le vrai visage de la Résistance, digne et respectueuse, silencieuse mais pas moins déterminée. A celui qui a conscience de lui-même, il n’y a besoin ni de bruit ni de fracas.

Au nom de la fédération et du parti socialiste, je veux adresser nos condoléances à la famille du policier mort en service et nos pensées affectueuses aux deux blessés.

A vous, je veux dire merci pour votre engagement et pour l’exemple que vous donnez au quotidien à nos amis, nos voisins, nos collègues de travail, ces milliers de femmes et d’hommes que nous avons eu l’honneur de servir au travers de notre campagne.

 

 

fred-orain    Frédéric Orain, premier secrétaire fédéral de Loir-et-Cher.

Pourquoi je ne voterai pas Macron

macron

Mon choix se porte sur Benoît Hamon. Pourquoi je ne voterai pas pour Macron:

– Mon vote est un vote de conviction, je ne vote pas en fonction des sondages.
– Le vote pour Macron est une forme de renoncement à vouloir changer la société. Je ne crois pas que le rôle du politique doit se contenter de réformes sociétales (mariage pour tous, PMA etc.)
– Je n’accepte pas l’idée que l’inégalité sociale soit une fatalité. Je crois que le politique peut changer les choses. L’uberisation de la société n’est pas une forme de progrès pour moi.
– Je n’accepte pas que l’ultra libéralisme soit la norme infranchissable. Que nous devons mettre tous les pays en concurrence. Pour moi cela nivellerait forcément vers le bas.
– Je n’accepte pas de devoir adapter la fiscalité pour permettre aux plus riches de baisser leur « optimisation fiscale » qui pour moi n’est qu’une simple forme de fraude et d’absence de reconnaissance envers leur patrie.
– La domaine écologique m’apparaît essentiel. Je ne partage pas l’opinion de Macron notamment au niveau du gaz de schiste ou du principe de précaution.
– Je ne suis pas d’accord avec le système de retraite par point. Pour moi la solidarité du système de répartition me paraît fondamental. Il y a aussi « fraternité » dans notre devise.
– Je refuse une purge de 120 000 fonctionnaires. Plus du double que sous Nicolas Sarkozy. Pour moi l’Etat est garant de l’égal accès à tous à leurs droits. D’ailleurs j’attends toujours que l’on me dise où on les enlève.
– Je ne crois pas en une majorité stable et efficace avec la collection d’arrivistes qui ont abandonné leurs convictions (en avaient-ils d’ailleurs ?) pour essayer de se faire une place au chaud.
– Je ne crois pas en la fin du ni-droite ni gauche. Si cela peut être vrai dans certains domaine (Europe, questions sociétales), cela reste pertinent dans le rapport au monde et à l’économie.
– La loi El Khomeri a montré des fractures importantes dans la société. Refaire passer la même chose en pire et par ordonnance me paraît très dangereux. On voudrait une révolte sociale on ne s’y prendrait pas autrement…
– Ça fait beaucoup non ?

 

Frédéric Orain, Premier secrétaire fédéral

Pourquoi je ne voterai pas Mélenchon

melenchon

 

Mon choix se porte sur Benoît Hamon. Pourquoi je ne voterai pas pour Mélenchon:
– Mon vote est un vote de conviction. Je ne vote pas en fonction des sondages même si je veux bien reconnaître une dynamique à JLM.
– La dimension écologique du programme de Benoît Hamon est essentielle.
– Son rapport au travail et aux évolutions de la société me semble pertinent.
– Il refuse d’incarner une espèce de sauveur universel.
– Je ne souhaite pas un chantage à la sortie de l’UE, de Schengen et de l’Euro. Pour moi la construction Européenne est un gage de paix essentiel, même si elle n’est pas parfaite.
– Je ne suis pas d’accord sur la politique étrangère de JLM. Sa bienveillance vis à vis des régimes Chinois, Russes, Syrien, Vénézuelien, Cubain m’apparaît malsaine. Même si la diabolisation est aussi absurde.
– Le « dégagisme » est une forme de populisme. Même si on n’a pas eu forcément les politiques que l’on méritait ce principe est insupportable.
– Dernière chose (et non des moindres). Si je ne suis pas opposé à l’idée d’une 6ème République je n’ai aucune confiance en JLM pour la mettre en oeuvre sur des bases saines.

 

Ça fait beaucoup non ?

 

Frédéric Orain, premier secrétaire fédéral