Cohérence

Je tenais à réagir publiquement au vote du budget 2019 du conseil départemental par le groupe Loir-et-Cher Autrement.

Ce groupe à voté le budget proposé par M.Perruchot à 7 voix pour et 1 abstention (celle de Benjamin Vételé).

Les votes du groupe ont souvent été commentés, je pense qu’il est nécessaire que la fédération du PS 41 clarifie sa position par rapport à ces choix politiques.  Pour rappel tout d’abord, le PS est minoritaire dans ce groupe (seul 2 membres sur 8 en font partie). Ce groupe est donc l’alliance de positions politiques de sensibilités différentes.

J’avais demandé à Geneviève Baraban que le groupe clarifie sa position par rapport à la majorité départementale. Le vote du budget 2018 avait provoqué une confusion qui m’apparaissait comme contre-productive. J’avais bien  compris la démarche de fond, constructive, du groupe. Elle était (et reste) pertinente. J’avais bien saisi les avancées obtenues (comme par exemple la rénovation du collège de Saint-Laurent non prévue initialement). Mais j’avais déploré le manque de clarté politique.

En effet, il est possible de gérer un département différemment, de faire d’autres choix en fonction de nos opinions politiques. Sinon le département serait réduit à un simple rôle de gestionnaire. Il perdrait donc son utilité et donnerait des arguments à ceux qui souhaitent sa suppression.

Nous avions donc convenu de faire voter le budget par chapitre afin de pouvoir discerner plus aisément pour le citoyen ce que l’on pouvait suivre et ce qui n’était pas cohérent avec notre ligne politique. J’avais cru comprendre que ce choix avait été accepté par la majorité départementale.

Manifestement hier le choix a été fait de faire voter le budget dans son intégralité. Nous nous retrouvons donc associé à ces choix (parfois heureux et parfois non) et je le regrette.

Que l’on puisse optimiser les dépenses envers les associations dans les cas d’abus oui. Mais que l’on décide d’une baisse de 5% sans cibler où exactement vont s’effectuer ces baisses non. Que le département soutienne un rallye automobile à l’heure de la transition énergétique me paraît aussi déplacé. Les exemples pourraient ainsi se multiplier.

Bref, nous devons envoyer un message clair et ne plus nous faire piéger par des jeux politico-politiciens dont l’actuelle majorité est experte. Pour preuve l’incroyable subtilité de la démission de son mandat de Maurice Leroy et le jeu de chaises musicales qui en a suivi ensuite. Nous devons être un groupe cohérent dans ces attentes, ses choix et ses votes sinon nous deviendrons illisible pour les citoyens.

 

fred-orain Frédéric Orain, premier secrétaire fédéral.

 

Je joins le verbatim l’intervention de Geneviève Baraban et de Benjamin Vételé du jeudi  13 juin pour éclairer ce débat.

Monsieur le Président, chers collègues,
Nous voici à nos conclusions du budget primitif 2019.
La session a débuté lundi 10 décembre, il est bon de le rappeler… Car le seul rapport présenté a largement occupé les discussions…
Les nouvelles ambitions de Maurice Leroy et tous ses petits arrangements déployés pour les servir ont pris le pas sur la réalité de notre travail collectif de toute l’année 2018, porteur de projets et de solutions qui seront profitables à tous les Loir-et-Chériens pour 2019.
Dans mes propos introductifs de cette session, je disais, « l’année 2018 s’est déroulée dans le travail partagé avec vous et votre majorité dans un dialogue ouvert, constructif, permanent ».
J’ai exprimé avec six marqueurs forts, la volonté de notre groupe de relever avec vous des défis cruciaux
tout en préservant les autres équilibres.
Nous avons tenu à recueillir officiellement votre avis, votre engagement sur ces 6 points que nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer souvent ensemble.
Je dois vous dire que j’ai beaucoup apprécié dès lundi la prise de rendez-vous pour pouvoir finaliser nos accords.
Des marqueurs forts partagés dans notre groupe:

1. L’Insertion sociale et professionnelle de tous les foyers allocataires du RSA
Nous constatons favorablement l’effet Job 41 pour l’accès à l’emploi d’un nombre important d’allocataires du RSA, et nous nous en réjouissons tous.
Cependant vu le nombre d’allocataires en file active, beaucoup de travail reste à accomplir. Plus que jamais, dans un contexte d’embellie économique, nous devons faire front commun avec tous les partenaires et les allocataires eux-mêmes pour gagner ce grand défi humain. Un des vecteurs de progrès dans cette année 2019, pour favoriser l’insertion de nos allocataires RSA et de leurs enfants, pourra être aussi le projet de mettre en place une expérimentation sur des clauses d’insertion culturelles et sportives dans les conventions avec nos partenaires associatifs et institutionnels. (Inscription souhaitable dans le PDI et les PLI : Plans d’insertion Départemental et locaux)
Nous espérons avoir fait progresser la réflexion lors de la journée cantonale avec la preuve par l’exemple de Cultures du cœur, facilitateur incontestable de l’accès à la culture pour tous et bientôt aux sports pour tous.

Réponse du Président : En février, lors de la Commission Permanente, il conviendra d’inscrire cet objectif dans les Plans d’insertion PDI et PTI

 

2. Les accompagnements renforcés :
— La priorité à l’Enfance et à la parentalité
— L’e-administration à la portée de tous comme défi à la lutte contre « la non maitrise des mots » dans chaque canton. (La ruralité et les quartiers prioritaires urbains se partageant par moitié les situations d’illettrisme)

Réponse du Président: la prévention occupera une place prépondérante.
Travail avec la CAF sur les services aux famillesInscription en février dans le PDI et PTI de l’accompagnement vers l’autonomie dans l’e- administration, incluant des actions novatrices de lutte contre l’illétrisme.

3. La politique de la ville : intégrer officiellement les contrats de villes pour gagner en efficacité et cohérence territoriales ……

Réponse du Président: élaboration d’une convention pour intégrer le contrat de ville de Blois dès 2019 et en 2020 à l’occasion du renouvellement du Contrat, le Département en sera signataire.
4. La transversalité du Développement durable : Des préconisations pour la DAD, pour la taxe d’aménagement…. Pédagogie sur le réchauffement climatique, le zéro gaspillage avec des relais dans chaque collectivité.
Réponse du Président: Une commande spécifique sera faite en ce sens dès janvier.

5. En faveur des PA/PH vieillissantes : Poursuivre nos travaux collectifs avec volontarisme pour concrétiser en 2019 des actions de progrès et des projets novateurs profitables à tous.

Réponse du Président: Des conventions seront passées comme évoquées au dernier séminaire avec les EHPAD pour 3 ans …
Pour l’aide à domicile : les solutions concrètes émanant des séminaires seront partagées et adaptées avec les professionnels au premier trimestre 2019.

Les buts étant :
– de mieux coordonner les réponses à apporter aux besoins des territoires et des personnes âgées.
– et également d’offrir aux intervenants à domicile une véritable reconnaissance et une vie professionnelle compatible avec leur vie personnelle.

6. Les solidarités territoriales : Avec une DSR durable et inclusive. (Dans le cadre d’une
réflexion sur la globalisation des aides d’Etat et autres…)
Nous souhaiterions en étudiant un nouveau critère, voir évoluer le seuil d’attribution de la DSR qui aujourd’hui concerne les communes de moins de 2000 habitants. De petites
communes dépassant ce seuil ont des ressources trop faibles pour entreprendre des
investissements indispensables…

Réponse du Président: En mars, lors du séminaire ruralité, l’évolution sera étudiée précisément et actée.

 

Monsieur le Président,
Nous avons pu partager, nous rejoindre et recueillir votre accord sur les marqueurs forts avancés par notre groupe. Votre engagement, au-delà de la promesse se traduit clairement par des inscriptions pertinentes au fil de l’année.
Ce budget a de plus inclus, nos propositions de revaloriser certaines subventions légitimes dans l’accompagnement de nos politiques malgré le contexte d’économies responsables engagé sur 2 ans. Nous savons que vous serez toujours attentif aux adaptations qui pourraient s’avérer nécessaires pour parer à
des difficultés.
Nous partageons la nécessité d’être attentifs et pertinents pour soutenir des projets prometteurs qui
pourraient renforcer nos missions (actions).

Dans ce contexte, aucun membre de notre groupe, bien évidemment ne s’opposera au budget 2019 et 7 d’entre nous le voteront en étant fiers d’avoir contribué activement à sa construction ; Benjamin Vételé dans la liberté de son choix va s’exprimer.
« Lorsque dans une précédente session j’ai expliqué pourquoi je n’étais pas favorable à la signature de la contractualisation avec l’État, je pointais le risque d’une contrainte trop forte qui s’imposerait à notre collectivité en matière de dépense publique, que je juge indispensable dans le contexte social actuel, mais également l’absence
d’engagements concrets de la part de l’État.
Nous y sommes. Bien sûr, je partage une large partie du propos de Geneviève Baraban, notamment dans le domaine de l’emploi et de l’insertion et je la remercie de son ouverture d’esprit.
Toutefois, malgré l’important travail effectué, je ne partage pas le choix de faire porter un effort si conséquent au secteur associatif, qui est au cœur du tissu social de notre pays. Je m’inquiète de la contrainte que fait peser la contractualisation sur les non remplacements de nombreux agents quittant la collectivité. Cela génère une augmentation des missions ou de la charge de travail sur les agents en poste,
c’est le cas dans les collèges ou dans nos structures sociales.

Mes chers collègues, dans le contexte de grande défiance de nos concitoyens vis à vis des élus, dans un moment où beaucoup pensent que les seules différences politiques s’incarnent dans les extrêmes et notamment dans l’extrême droite. Nos différences et notre pluralité respectueuse sont une richesse. Voilà le sens de cette abstention. »

Benjamin Vételé

Nous avons pris beaucoup de temps pour le dialogue, argumenté nos demandes, pour poursuivre un même dessein, le meilleur pour tous les Loir- et- Chériens, avec une attention accrue pour les plus fragiles.

L’an passé, j’appuyais ma conclusion sur la force de conviction et la force du dialogue.
Cette année, j’ose dire, poursuivons le chemin de notre coopération bénéfique.
« Là où il y a une volonté, il y a un chemin »

Monsieur le Président, chers collègues, tous les vœux de notre groupe « Le Loir et Cher Autrement » vont vers la réussite de l’Année Départementale 2019 dans l’intérêt de chaque loir-et-Chérien et dans la reconnaissance de tous les personnels de nos services. ».
Geneviève Baraban
Présidente du Groupe « Le Loir-et-Cher Autrement »

 

Rencontre de bilan à mi-mandat régional

Cher-e-s Camarades, Cher-e-s Ami-e-s,

Il y a maintenant deux ans et demi que grâce à votre soutien et à votre engagement, François Bonneau a réussi un rassemblement de la gauche et des écologistes et, malgré tous les pronostics pessimistes des media, à être réélu à la présidence de la Région Centre – Val de Loire. Ensemble, nous avons pu poursuivre une politique ambitieuse pour faire avancer notre région dans le progrès économique, social et environnemental.

Comme ils s’y étaient engagés lors de la campagne, François Bonneau, Jean-Patrick Gille, Président du Groupe SRD et Charles Fournier, Président du Groupe Ecologiste sont heureux de vous inviter à une rencontre de bilan à mi-mandat 

 

10 septembre 2018 à 20h

à Blois (Salle à déterminer)

invit41

 

Cette rencontre sera l’occasion de faire le bilan de la politique engagée résolument progressive et sociale et des chantiers qu’il reste à mettre en œuvre.

Elle vous permettra de poser toutes les questions concernant l’avenir de notre région sur le développement économique, les transports, la culture, la jeunesse, les lycées, la formation, le soutien aux associations et les initiatives locales, l’environnement, la transition écologique…

Il est important d’être présents nombreux pour ce rendez-vous essentiel. Cette réunion sera publique et ouverte, n’hésitez pas à y convier tous ceux qui voudraient venir s’informer et poser les questions qui les préoccupent quant à la politique régionale en Centre-Val de Loire.

Rapport d’activité fédéral et plan d’action

Rapport d’activité fédéral et plan d’action pour la suite. Il s’en est passé des choses en un peu plus d’un an…

 

Résumé.

Octobre 2016 – mars 2018

Comme vous le savez nous allons renouveler en profondeur toutes les instances du parti. A ce titre il est logique que le poste de premier secrétaire fédéral que j’occupe soit lui aussi renouvelé ou confirmé.

Un an et demi c’est un peu court mais cela peut être l’occasion d’un premier bilan aussi. Cette année a été très chargée.

Petit rappel d’activité.

Octobre 2016 : Embauche de notre secrétaire, Maryse. Les bureaux de la fédération ouvrent à nouveau. Mise en place du nouveau bureau et réunions hebdomadaires depuis à la fédération. Janine Rochard, reprend la trésorerie de la fédération.

Novembre 2016 : Mise en place d’un nouveau site internet pour la fédération. Revue de presse quotidienne tenue à jour. Relai de la cérémonie organisée par la section du Perche sur le thème de la laïcité.

Décembre 2016 : Grande convention nationale et déplacement organisé en coordination avec la fédération d’Indre-et-Loire.

Janvier 2017 : Ouverture d’un compte twitter pour la fédération. Travaux de réhabilitation des locaux (toiture, isolation, murs, évacuation des eaux). Remplacement des membres démissionnaires dans les différentes commissions.

22-29 janvier 2017 : Formation des assesseurs, mise en place des bureaux et organisation des primaires citoyennes avec un nombre de bureaux ouverts supérieur à ceux de 2012 grâce au travail d’Alain Herbette. 152 bénévoles sur 26 bureaux. Tournée des bureaux de votes. Aucun incident ni contestation. Lettre aux militants. Lettre ouverte à la haute autorité des primaires. Article sur les pratiques politiques.

4 février 2017: Organisation d’un déplacement à la convention d’investiture à la maison de la mutualité à Paris.

10 février : Fin des travaux à la fédération.

21 février 2017 : Organisation de l’agora live à Blois. Halle aux grains comble et réussite de ce meeting.

Mars 2017 : Formation des mandataires de campagne à Paris avec Alain Herbette. Réunion au QG de campagne de Benoît Hamon. Organisation du déplacement au meeting de Bercy.

Avril 2017 : Organisation de la venue de Marie-Noëlle Lienemann à l’espace Jorge Semprun.

« Hamontour » à Blois le 7 avril.

Café –débat à Romorantin le 6 avril.

Fusion des sections de Montoire et Vendôme, passages réguliers à Plus FM et dans la presse quotidienne pour accompagner la campagne. Lien avec les sections pour l’organisation. Réunion mensuelle du conseil fédéral.

Mai 2017 : Soutien aux trois campagnes législatives autour de Denys Robiliard, Didier Guénin et avec nos partenaires écologistes (Christian Guellier) soutenu par Laurent Mameaux.

Mai 2017 : Venue de Christine taubira en soutien  à Denys Robiliard.

Juin 2017 : Lettre aux militants de la fédération. Débat sur TV Tours avec les principaux représentants des autres partis. Conseil national le 24 juin. Renouveau des MJS avec La nomination de Pierre Lanquetin. Nouveau locaux à l’étage de la fédération.

Juillet-août  2017 : Après l’investiture de Jeanny Lorgeoux par En Marche, Une nouvelle candidate est investie par les militants pour les élections sénatoriales : Marylène de Rul. Conseil national le 8. Lettre aux militants.

27 août 2017 : Séminaire de rentrée et mise en place de la feuille de route du congrès. Lettre aux militants.

septembre 2017: Manifestation pour la défense du droit des salariés. Vote sur la refondation et le calendrier du congrès. Synthèse des remontées faîtes lors des questions ouvertes. Diffusion des résultats du vote le soir même. Diffusion de tracts contre les ordonnances Pénicaud.  Conseil national le 30. Ateliers de la refondation. Lettre aux militants après les élections sénatoriales.

Octobre 2017 : Participation au séminaire des premiers fédéraux à Paris. Rendez-vous de l’histoire et échanges avec Najat vallaud-Belkacem. Réponse à Jeanny Lorgeoux.  Manifestation de défense des services publics. Tractage à l’université des MJS.

Novembre 2017 : Lancement des forums de la refondation. Mise en place d’ateliers et de thématiques. Intervention de Jérôme Boujot sur le thème du modèle de distribution de l’eau à Blois le 27.  Conseil fédéral de refondation le 15.

Décembre 2017 : Compte-rendu de la restitution des forums de la refondation à Paris puis compte-rendu du conseil national. Invité de RCF Loir-et-Cher pour expliquer le processus de refondation. Christophe Pierrel Invité à la fédération. Conseil national le 9.

Janvier 2018 : le 18, Organisation du vote militant sur les modifications exceptionnelles des statuts. Le 20,  Diffusion du texte d’orientation proposé par Didier Guénin « l’humain au cœur pour construire aujourd’hui et inventer demain ». Le 24, lettre aux militants sur l’explication du congrès, puis congrès statutaire et conseil national le 27 à Paris. Publication d’un manifeste dans le journal du dimanche pour réformer le parti. Tribune dans l’obs le 14 janvier pour la refondation du PS.

Février 2018 : Réunion des mandataires à Solférino. Réception d’Olivier Faure à Ingré. Mise en place de réunion d’échanges avec les autres fédérations de la région Centre pour optimiser nos dépenses suite à la baisse de la péréquation.

mars 2018 : Assemblée générale de présentation des textes d’orientation avec Cédric Marmuse pour Emmanuel Maure, Martin Soissons pour Luc Carvounas et moi-même pour Olivier Faure. Envoi de tous les reçus fiscaux de l’année 2017.

Bilan :

Organisation des primaires, des campagnes des présidentielles, législatives, sénatoriales. Autant de revers et de difficultés à surmonter qui nous ont demandé beaucoup d’abnégation, d’efforts. Le tout se cumulant avec la nécessité de réorganiser la fédération (nouveau secrétariat, nouvelle trésorerie, réorganisation de certaines sections, publications de compte-rendu, site internet etc.).  J’ai essayé de vous informer du mieux que j’ai pu des différents conseils nationaux auxquels j’ai assisté en votre nom. J’ai écouté vos doléances, essayé d’y répondre.

Il nous faut surmonter les déceptions des résultats électoraux déprimants depuis 2012  pour lutter encore et toujours et  permettre d’espérer en un avenir meilleur où le progrès social ne serait pas une chimère.

L’ensemble du paysage politique a été bouleversé. Pas seulement au Parti Socialiste. Mais de ces ruines doit naître un nouveau printemps.

Plan d’action fédéral

Nous entrons dans la phase active de notre 78ème Congrès qui se déroulera à Aubervilliers les 7 et 8 avril 2018. Ce congrès doit être celui du renouveau, du renouvellement des pratiques, des idées ainsi que des femmes et des hommes qui animent notre parti.

  • Il est vital que la période qui s’ouvre avec ce Congrès nous permette de redevenir un parti porteur d’espoir, à même de s’assumer comme parti de gouvernement :
    promoteur de  la valeur travail, du salariat et de l’économie productive, de l’égalité et de la justice sociale ;
  • porteur des promesses des transitions contemporaines (écologique, numérique, démographique) ;
  • respectueux de la démocratie ainsi que des libertés individuelles et collectives dans un cadre républicain affirmé.

 

Les raisons de nos déboires sont multiples :

  • une situation économique peu porteuse
  • une communication calamiteuse de l’exécutif qui n’a pas permis de faire connaître certaines réformes utiles dans de nombreux domaines. Donnant l’impression de manquer d’une ligne directrice claire à notre action.
  • un brouillage autour des valeurs fondamentales de la gauche dans des conflits internes inutiles (loi « Travail » et la loi sur l’extension de la déchéance de nationalité notamment)
  • un fonctionnement interne du parti trop centralisé et manquant d’air, de respirations et surtout d’influence sur l’exécutif. Il y a clairement eu une perte de sens à être militant de notre parti durant cette période.

 

Cet éloignement d’avec le peuple au plan national s’est petit à petit matérialisé. Si le Parti socialiste de Loir-et-Cher a su maintenir sa représentation et son influence locale dans la plupart de nos collectivités grâce à l’action de ses élus locaux, la désaffection des électeurs à notre égard, aux élections présidentielle et législatives, est criante.

Nous devons changer nos comportements à tous les niveaux:

  • Ouvrir vers les citoyens et vers nos partenaires politiques, les syndicats ou le monde associatif ;
  • Prendre réellement en compte la parole militante, en provenance des sections et de la fédération à l’échelle nationale ;
  • Rendre lisible nos orientations, quitte parfois à être impopulaire. Assumons nos idées.

 

 

Il  faut poursuivre la démarche engagée  avec les « ateliers de la refondation » qui ont su remettre au cœur de nos travaux le débat entre nous et avec l’extérieur. Il nous faut re-bâtir un Parti socialiste qui soit :

  • localement fort donc force de propositions,
  • audible, avec un discours affirmé et fondé sur les principes et les valeurs de la gauche,
  • et bien entendu en articulation et en cohérence avec l’orientation de la prochaine direction nationale.

 

Pour reconquérir une position centrale au cœur de la gauche, la feuille de route qui se dessine devra répondre à trois objectifs préalables à toute reconquête des esprits et des territoires :

  • simplifier le fonctionnement fédéral et le rendre plus lisible et plus souple,
  • rapprocher les sections et leurs militants de la fédération,
  • afficher des priorités claires rassemblant autour d’un même objectif les militants, les sections et la fédération et pour donner un cadre à l’action des responsables fédéraux et des permanents.

 

 

Pour atteindre nos trois objectifs, notre feuille de route s’articulera autour de trois axes :

– Donner du sens à nos actions: privilégier les actions concrètes de terrains au plus proche des gens. Être utile. Continuer de développer notre communication pour nous rendre visible. Échanger plus simplement avec les adhérents, sympathisants et autres forces de gauche.

 

– Renforcer la fédération notamment en regroupant les sections qui le souhaite entre elles. Développer de nouvelles manières d’échanger. Avec des intervenants (universitaires, syndicalistes, acteurs culturels, militants associatifs, acteurs économiques…), des thèmes précis.

Sortir de l’urgence de cette année électorale pour prendre le temps de réfléchir. Développer des modes d’échanges qui permettent à tous de prendre la parole.

 

– Ouvrir le parti sur lui-même et sur l’extérieur en s’alliant avec d’autres groupes sur des objectifs précis et communs. Tout en gardant notre identité. Accompagner les nouveaux militants au niveau fédéral et au niveau des sections et favoriser l’accession aux responsabilités de profils nouveaux socialement, professionnellement et géographiquement

 

Comme vous le savez tous, le chantier que je décris et qui nous attend est vaste, ardu et exaltant à la fois. Il faut transformer notre parti d’aujourd’hui en notre parti de demain. Sans tabous, sans aigreur, avec enthousiasme, volonté, énergie.

Ce combat doit être, pour nous tous, une source de motivation pour les prochaines années. Et c’est parce que j’espère pouvoir accompagner ce renouveau dont nous avons besoin collectivement que je m’adresse à vous, chers camarades, pour vous annoncer que je présente  ma candidature à la fonction de premier secrétaire fédéral.

 

Frédéric Orain, premier secrétaire fédéral de Loir-et-Cher.
fred-orain

Agenda Mars-Avril

Bonjour à tous. Le mois de mars sera chargé. Pour vous aider voici un rappel du calendrier:
Du 2 février au 9 mars 2018 : Date limite de dépôt des candidatures aux organismes centraux du Parti (Conseil national, Commission nationale des conflits, Commission nationale de contrôle financier, Bureau national des adhésions) exclusivement par l’Intermédiaire d’un formulaire accessible sur le site internet du Parti http://www.parti-socialiste.fr/congres-daubervilliers-candidature-aux-instances-nationales/
Date limite de dépôt des candidatures aux organismes fédéraux du Parti (Conseil fédéral, Commission fédérale des conflits, Commission fédérale de contrôle financier, Bureau fédéral des adhésions) auprès du – de la Premier-ère secrétaire fédéral-e sortant-e.
Personnellement, je ferai part de ma décision pendant la première semaine de mars. Je vais profiter de cette semaine de vacances pour me poser, réfléchir pour être certain de mon choix. Chaque candidat doit présenter un plan d’action fédéral. La date limite de candidature au poste de premier fédéral est celle du 17 mars.
Jeudi 15 mars 2018 : vote militant sur les Textes d’orientations, les rapports d’activité national et fédéral.
Samedi 24 mars : Congrès Fédéral.
Jeudi 29 mars 2018 : vote militant sur le Premier Secrétaire du Parti socialiste et sur les Premiers- ères Secrétaires Fédéraux-ales. Second tour éventuel le Vendredi 30 mars pour les Premiers-ères Secrétaires Fédéraux-ales. Vote du secrétaire de section Vineuil.
Samedi 7 et Dimanche 8 avril 2018 : 78ème Congrès du Parti socialiste à Aubervilliers.
Pour la prise en charge du congrès nous prendrons en charge le transport et l’hébergement des mandataires et délégués malgré les restrictions budgétaires. Pour les militants nous pouvons organiser le covoiturage. L’hébergement sera à leur frais. Comme pour les congrès précédents.
Mercredi 18 avril: Vote du secrétaire de section Montoire/Vendôme
Jeudi 19 avril: Date limite pour l’élection des secrétaires de section.
S’il n’y a pas de candidat pour une des sections existantes, nous serons donc dans l’obligation de les rattacher à une autre section.
Amitiés socialistes.
Frédéric Orain, premier secrétaire fédéral
.fred-orain

Préparation au Congrès statutaire et au Conseil national

Camarades,

samedi 27 aura lieu le Congrès statutaire du PS.  La faible participation à ce vote fait en sorte que je serai le seul représentant du Loir-et-Cher à cette réunion fondamentale. Je me dois donc de vous apporter des explications quant à mon futur vote.

Ce vote portera sur la modification temporaire de nos statuts. A l’heure actuelle je ne sais pas si le vote portera sur touts les questions du vote du 18 janvier ensemble ou séparément.

J’ai bien entendu les reproches faits à ce vote. Ils sont pour certains justifiés. Il a été fait dans la précipitation. Mal organisé, mal expliqué alors qu’il était d’une grande importance. Cette désorganisation entraîne la méfiance voire la suspicion sur une éventuelle volonté de « noyauter » le congrès avant qu’il ait lieu. Je ne souhaite pas tirer sur l’ambulance. Rachid Témal doit gérer un parti en grande difficulté avec une dizaine d’autres co-organisateur dans un Solférino laminé par un plan social.

Cette désorganisation a été telle que la participation est faible (20% environ dans toutes les fédérations) et les résultats complets ne sont pas disponibles au moment ou j’écris ces lignes.

J’espère que le vote se fera de manière séparée car certaines propositions semblent faire sinon l’unanimité du moins une large majorité:

  • Suppression des contributions générales remplacées par des textes d’orientation de moins de 50 000 signes.
  • Maintien de contributions thématiques de 15 000 signes.
  • Vote pour le 1er fédéral et 1er national (29-30 mars)
  • La proposition de calendrier (congrès 7-8 avril)

Je voterai donc pour ces proposition sans aucune difficulté.

D’autres propositions soulève des craintes:

Pour cette proposition je souhaite avoir l’intégralité des résultats du vote avant de m’exprimer. Sans ces résultats complet je n’approuverai pas cette décision.

  • La mise à jour de la seule cotisation 2018 pour pouvoir voter pose aussi problème. La moitié des votants de Loir-et-Cher qui se sont exprimés l’accepte, l’autre la refuse. Je comprends que cela choque de voir une personne n’ayant pas pris sa cotisation en 2017 pouvoir voter en 2018 sans régler l’année précédente.

Les résultats étant partagés sur cette question je m’abstiendrai donc.

En cas de vote groupé à toutes les questions, je considérerai que le problème du bulletin de vote (toutes les questions groupées puis séparées) n’était pas un accident mais une tentative de passer en force. Je n’approuverai pas donc pas cette modification de statuts.

Comme d’habitude j’essaierai de vous faire vivre en direct sur twitter (@PS_Loir_et_Cher ) le congrès statutaire du matin puis le conseil fédéral. Le lendemain j’essaierai de vous faire un compte-rendu complet.

 

fred-orain

Amitiés socialistes.

Frédéric Orain, Premier secrétaire fédéral

Calendrier jusqu’au congrès.

Calendrier :

– 18 janvier : vote militant ratification des propositions du CN.
– 27 janvier : CN dépôt des textes d’orientations.
– 15 mars : vote Textes d’orientations.
– 29 mars : élection du 1er secrétaire et des 1ers Secrétaires fédéraux (30 mars pour le second tour éventuel concernant les 1er Secrétaires fédéraux).
– 7 et 8 avril : 78ème Congrès du Parti socialiste à Aubervilliers (93) – rédaction d’une adresse aux Français.
– Désignation et/ou élection des instances nationales du Parti.