Soutien à Louise

Les violences aux femmes ne sont pas limitées au cercle conjugal. Il semblerait que le fait d’être une jeune femme donne le droit à un individu de lui infliger des blessures gravissimes. Ainsi, Louise, a rendu publique l’agression aussi lâche que monstrueuse dont elle a été victime en plein jour dans une ville pourtant réputée calme comme Blois. Elle n’a eu de tort que celui de refuser les incivilités.
Cette agression illustre dramatiquement les carences qui persistent à différents niveaux : tant éducatif que politique. Elle pose clairement la question de la place des femmes dans l’espace public.
Éduquons nos garçons en tant que parents et éducateurs. Chacun devrait se sentir responsable et faire en sorte que son fils ou le jeune homme dont l’éducation lui est confiée ne puisse jamais devenir un agresseur. Mettons en oeuvre les moyens nécessaires pour une vie en société apaisée et épanouie.
A l’heure où le vivre ensemble est sérieusement questionné, il appartient aux hommes et femmes de bonne volonté de prendre à bras le corps la question de la violence faite aux femmes.
La fédération du Loir-et-Cher du Parti socialiste apporte tout son soutien à la victime et à sa famille.

Christelle Bérenger, secrétaire fédérale du PS en charge de l’égalité hommes-femmes