Discours sur l’inventaire (extraits)

devoir.jpg
Quelques extraits du discours sur l’inventaire d’Olivier Faure
 
 
« Nous sommes ici pour tirer ensemble les enseignements de nos années au pouvoir.
De la gauche et des écologistes,on n’attend pas ce que l’on attend des conservateurs et libéraux.On attend qu’ils se confrontent aux lobbys,aux puissants, à l’inertie technocratique qui figent la société, pour imposer une humanité + démocratique et + juste. »
« Nous avons créé 54000 postes dans l’éducation nationale et refait de l’éducation le premier budget de la nation. »
« La déchéance de la nationalité est restée une blessure profonde alors que nous avions entamé le quinquennat en promettant le droit de vote aux étrangers. »
« La social-démocratie ce n’est pas un socialisme dilué dans le libéralisme »
« La loi travail comme la déchéance de nationalité ont laissé des traces durables auprès de ces millions de Français qui nous avaient accompagnés jusque-là. La confiance est un sentiment fragile. Elle exige de ne jamais être trompée. »
« Face à l’évolution de la famille, nous avons instauré de nouveaux droits individuels. Nous avons voté le mariage pour tous, aidé les familles monoparentales avec la garantie des impayés de pensions alimentaires. »
« Il ne s’agit pas de refaire le match entre légitimistes et frondeurs. Ce match nous l’avons déjà perdu ensemble. »
« Nous avons fait du climat une urgence et de l’écologie une priorité avec la loi de transition énergétique, et la COP 21 qui a débouché sur l’Accord de Paris. »
« L’inventaire nous le devions aux militants à la gauche et aux français. Le juge de paix les francais ont déjà tranché et si j’ai souhaité le faire c’est d’abord et avant tout pour préparer l’avenir car la gauche c’est une ambition. »
« Nous avons créé le compte pénibilité pour permettre aux salariés usés par le travail de partir plus tôt, un droit au répit pour les aidants, remboursé à 100% l’IVG et assuré la gratuité de la contraception pour les mineures… »
« Nous avons bâti de nouvelles protections : la retraite à 60 ans pour les carrières longues, le tiers payant généralisé, augmenté les minimas sociaux, mis en œuvre un plan pauvreté. »
« Nous avons approfondi la démocratie en mettant en œuvre le non-cumul des mandats, en créant la haute autorité pour la transparence de la vie publique et le parquet financier. »
« Nous n’avons pas mené la bataille culturelle.
À ne pas imposer nos critères, nous avons accepté d’être jugés par le prisme de nos adversaires libéraux. »
« La social-écologie doit être plus que jamais notre combat. »
« L’unité, c’est la clé de la transformation sociale : sans unité, pas de traduction de nos valeurs en actes ! Je le dis avec force : il n’y a pas de gauches irréconciliables. »
« Nous avons réintroduit de la justice fiscale, rétabli l’ISF dans sa plénitude, imposé au même barème les revenus du capital et ceux du travail, supprimé les premières tranches de l’impôt sur le revenu, créé une tranche supérieure à 45% ».
« Aux Français que l’injustice révolte, que le changement climatique inquiète, que l’égalité met en mouvement, qui veulent s’engager dans le débat démocratique, à tous ceux là je dis que nous nous sommes tellement manqués. Nous devons maintenant nous retrouver. J’achève mon propos par un dernier changement. Celui-là ne nous concerne pas seuls. Il s’adresse à l’ensemble des forces de gauche, écologistes et pro-européennes. N’abîmons pas nos combats communs par nos égoïsmes. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s