Les raisons de la colère

 

jaune

A force de monter les gens les uns contre les autres c’est la haine qui prend le dessus.

Le rôle du politique c’est de montrer un chemin. Les Français sont capables de comprendre les enjeux si on a un objectif réel et précis (indépendance énergétique, énergie propre, égalité des citoyens devant les services publics…) et que l’on se donne les moyens de les atteindre (changement du mix énergétique, associer les constructeurs au changement des pratiques, rénovation des transports…).

Cependant quand on passe son temps en com’, à dire tout et son contraire, quand on instrumentalise les peurs (j’entendais un leader du RN parler immigration et « parti de l’étranger » quand on l’interroge sur les gilets jaunes) on fait monter la colère.

« Ventre affamé n’a pas d’oreilles » dit-on. Un peuple en colère non plus.

Aujourd’hui des vies sont gâchées. Ma pensée vont aux familles qui vont en subir les conséquences.

 

Frédéric Orain, Premier secrétaire fédéral de Loir-et-Cher

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s