Les 17 propositions du PS pour les Européennes

Les 17 propositions du PS pour les européennes

1- Révision du règlement de Dublin, création de visas humanitaires et d’une Agence européenne de l’asile, véritable « OFPRA européen», indépendante, capable de répondre rapidement, avec des critères communs, aux demandes d’asile sur le territoire de l’Union européenne.

2- Un Accord de Paris des migrations : l’UE doit prendre l’initiative des Accords de Paris des migrations. Il existe un déni migratoire, comme il existe un déni climatique. Il faut donc travailler avec un «GIEC» des migrations à l’anticipation et à la régulation des flux migratoires selon des clés de répartition communément admises et acceptées.

3- Le renforcement de la défense de l’Europe et de la sécurité des Européens fondées sur une véritable stratégie industrielle commune et sur le soutien à la Recherche & Développement, l’accroissement des compétences partagées au sein d’Europol, d’abord dans le domaine du terrorisme, puis de la criminalité transnationale, pour faire face aux principales menaces, y compris de cybersécurité.

4- Le respect des normes européennes (sociales, sanitaires, climatiques et environnementales) dans les traités commerciaux sous peine de sanctions. Il s’agit de subordonner le commerce aux grands objectifs que se donne l’humanité en termes de droits humains et de droits environnementaux ; et de faire valoir les standards européens
dans la mondialisation.

5- Un Buy European Act pour confier l’ensemble de la commande publique de l’UE et de ses États membres prioritairement à des acteurs européens et permettre un développement sous cocon des industries innovantes naissantes.

6- Un budget de la zone euro doté de ressources propres permettant d’alimenter un budget ambitieux capable de mener une politique d’investissements, de faire converger nos économies et d’agir comme stabilisateur en temps de crise. Cette nouvelle fiscalité européenne devrait, à terme, permettre de revoir le principe des contributions nationales.

7- Affirmation de l’Europe comme puissance culturelle avec la création d’une chaîne d’info, sorte de «Voice of Europe», sur le modèle des grandes chaînes internationales, dont l’objectif serait la promotion des valeurs européennes et le soutien à la traduction et au multilinguisme avec création d’un fonds européen Umberto Eco pour financer la traduction/diffusion des œuvres européennes hors des frontières de l’UE.

8- Un plan d’investissement de 500 milliards d’euros sur 5 ans pour répondre aux enjeux de transition écologique à travers une politique globale et transversale prioritaire – associant notamment politique de l’énergie et politique agricole, et dégageant des moyens financiers issus des fonds structurels, de la BEI…

9- Un «Airbus» du renouvelable qui rapprocherait les grandes sociétés énergétiques européennes. Ce groupe aurait pour ambition d’accélérer le développement des énergies renouvelables en Europe et d’atteindre ainsi plus rapidement les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. Il serait également le fer de lance d’une grande politique d’investisse-
ments publics de l’Union européenne dans l’économie verte, créatrice d’emplois et respectueuse de l’environnement.

10- Une révolution de la PAC, l’amélioration de la qualité de l’alimentation et une législation européenne contre le gaspillage alimentaire.

11- Un modèle européen d’entreprise consacrant la participation des salariés à la gouvernance d’entreprise avec des règles communes minimales.

12- Un salaire minimum dans tous les pays de la zone euro. Une telle stratégie aurait à la fois un impact social – lutte contre la pauvreté – et économique – convergence des politiques salariales.

13- Systématisation des sanctions envers les États qui ne respectent pas l’État de droit et les libertés fondamentales. Il s’agira notamment de simplifier la saisine de la Cour de justice européenne en la matière et de créer un Défenseur des droits européen.

14- Une mobilisation en faveur de la jeunesse. Les revenus de la taxe sur les GAFA et les multinationales pourraient symboliquement être consacrés au renforcement de la Garantie jeunes et à la création d’une Garantie européenne pour l’enfance.

15- Un droit européen à l’avortement. Une règlementation européenne garantirait ce droit fondamental pour toutes les femmes sur l’ensemble du territoire de l’Union européenne.

16- Un Parlement de plein exercice dont les représentants seront élus pour 5 ans au suffrage universel direct, sur des listes européennes. Un Parlement à l’initiative partagée des lois (directives), qui vote le budget et fixe les objectifs économiques de l’Union (inflation, croissance, chômage, dette/déficit) tenant lieu de mandat à la BCE.

17- Publicité des débats du Conseil européen, élargissement du droit de pétition des citoyens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s