Rapport d’activité fédéral et plan d’action

Rapport d’activité fédéral et plan d’action pour la suite. Il s’en est passé des choses en un peu plus d’un an…

 

Résumé.

Octobre 2016 – mars 2018

Comme vous le savez nous allons renouveler en profondeur toutes les instances du parti. A ce titre il est logique que le poste de premier secrétaire fédéral que j’occupe soit lui aussi renouvelé ou confirmé.

Un an et demi c’est un peu court mais cela peut être l’occasion d’un premier bilan aussi. Cette année a été très chargée.

Petit rappel d’activité.

Octobre 2016 : Embauche de notre secrétaire, Maryse. Les bureaux de la fédération ouvrent à nouveau. Mise en place du nouveau bureau et réunions hebdomadaires depuis à la fédération. Janine Rochard, reprend la trésorerie de la fédération.

Novembre 2016 : Mise en place d’un nouveau site internet pour la fédération. Revue de presse quotidienne tenue à jour. Relai de la cérémonie organisée par la section du Perche sur le thème de la laïcité.

Décembre 2016 : Grande convention nationale et déplacement organisé en coordination avec la fédération d’Indre-et-Loire.

Janvier 2017 : Ouverture d’un compte twitter pour la fédération. Travaux de réhabilitation des locaux (toiture, isolation, murs, évacuation des eaux). Remplacement des membres démissionnaires dans les différentes commissions.

22-29 janvier 2017 : Formation des assesseurs, mise en place des bureaux et organisation des primaires citoyennes avec un nombre de bureaux ouverts supérieur à ceux de 2012 grâce au travail d’Alain Herbette. 152 bénévoles sur 26 bureaux. Tournée des bureaux de votes. Aucun incident ni contestation. Lettre aux militants. Lettre ouverte à la haute autorité des primaires. Article sur les pratiques politiques.

4 février 2017: Organisation d’un déplacement à la convention d’investiture à la maison de la mutualité à Paris.

10 février : Fin des travaux à la fédération.

21 février 2017 : Organisation de l’agora live à Blois. Halle aux grains comble et réussite de ce meeting.

Mars 2017 : Formation des mandataires de campagne à Paris avec Alain Herbette. Réunion au QG de campagne de Benoît Hamon. Organisation du déplacement au meeting de Bercy.

Avril 2017 : Organisation de la venue de Marie-Noëlle Lienemann à l’espace Jorge Semprun.

« Hamontour » à Blois le 7 avril.

Café –débat à Romorantin le 6 avril.

Fusion des sections de Montoire et Vendôme, passages réguliers à Plus FM et dans la presse quotidienne pour accompagner la campagne. Lien avec les sections pour l’organisation. Réunion mensuelle du conseil fédéral.

Mai 2017 : Soutien aux trois campagnes législatives autour de Denys Robiliard, Didier Guénin et avec nos partenaires écologistes (Christian Guellier) soutenu par Laurent Mameaux.

Mai 2017 : Venue de Christine taubira en soutien  à Denys Robiliard.

Juin 2017 : Lettre aux militants de la fédération. Débat sur TV Tours avec les principaux représentants des autres partis. Conseil national le 24 juin. Renouveau des MJS avec La nomination de Pierre Lanquetin. Nouveau locaux à l’étage de la fédération.

Juillet-août  2017 : Après l’investiture de Jeanny Lorgeoux par En Marche, Une nouvelle candidate est investie par les militants pour les élections sénatoriales : Marylène de Rul. Conseil national le 8. Lettre aux militants.

27 août 2017 : Séminaire de rentrée et mise en place de la feuille de route du congrès. Lettre aux militants.

septembre 2017: Manifestation pour la défense du droit des salariés. Vote sur la refondation et le calendrier du congrès. Synthèse des remontées faîtes lors des questions ouvertes. Diffusion des résultats du vote le soir même. Diffusion de tracts contre les ordonnances Pénicaud.  Conseil national le 30. Ateliers de la refondation. Lettre aux militants après les élections sénatoriales.

Octobre 2017 : Participation au séminaire des premiers fédéraux à Paris. Rendez-vous de l’histoire et échanges avec Najat vallaud-Belkacem. Réponse à Jeanny Lorgeoux.  Manifestation de défense des services publics. Tractage à l’université des MJS.

Novembre 2017 : Lancement des forums de la refondation. Mise en place d’ateliers et de thématiques. Intervention de Jérôme Boujot sur le thème du modèle de distribution de l’eau à Blois le 27.  Conseil fédéral de refondation le 15.

Décembre 2017 : Compte-rendu de la restitution des forums de la refondation à Paris puis compte-rendu du conseil national. Invité de RCF Loir-et-Cher pour expliquer le processus de refondation. Christophe Pierrel Invité à la fédération. Conseil national le 9.

Janvier 2018 : le 18, Organisation du vote militant sur les modifications exceptionnelles des statuts. Le 20,  Diffusion du texte d’orientation proposé par Didier Guénin « l’humain au cœur pour construire aujourd’hui et inventer demain ». Le 24, lettre aux militants sur l’explication du congrès, puis congrès statutaire et conseil national le 27 à Paris. Publication d’un manifeste dans le journal du dimanche pour réformer le parti. Tribune dans l’obs le 14 janvier pour la refondation du PS.

Février 2018 : Réunion des mandataires à Solférino. Réception d’Olivier Faure à Ingré. Mise en place de réunion d’échanges avec les autres fédérations de la région Centre pour optimiser nos dépenses suite à la baisse de la péréquation.

mars 2018 : Assemblée générale de présentation des textes d’orientation avec Cédric Marmuse pour Emmanuel Maure, Martin Soissons pour Luc Carvounas et moi-même pour Olivier Faure. Envoi de tous les reçus fiscaux de l’année 2017.

Bilan :

Organisation des primaires, des campagnes des présidentielles, législatives, sénatoriales. Autant de revers et de difficultés à surmonter qui nous ont demandé beaucoup d’abnégation, d’efforts. Le tout se cumulant avec la nécessité de réorganiser la fédération (nouveau secrétariat, nouvelle trésorerie, réorganisation de certaines sections, publications de compte-rendu, site internet etc.).  J’ai essayé de vous informer du mieux que j’ai pu des différents conseils nationaux auxquels j’ai assisté en votre nom. J’ai écouté vos doléances, essayé d’y répondre.

Il nous faut surmonter les déceptions des résultats électoraux déprimants depuis 2012  pour lutter encore et toujours et  permettre d’espérer en un avenir meilleur où le progrès social ne serait pas une chimère.

L’ensemble du paysage politique a été bouleversé. Pas seulement au Parti Socialiste. Mais de ces ruines doit naître un nouveau printemps.

Plan d’action fédéral

Nous entrons dans la phase active de notre 78ème Congrès qui se déroulera à Aubervilliers les 7 et 8 avril 2018. Ce congrès doit être celui du renouveau, du renouvellement des pratiques, des idées ainsi que des femmes et des hommes qui animent notre parti.

  • Il est vital que la période qui s’ouvre avec ce Congrès nous permette de redevenir un parti porteur d’espoir, à même de s’assumer comme parti de gouvernement :
    promoteur de  la valeur travail, du salariat et de l’économie productive, de l’égalité et de la justice sociale ;
  • porteur des promesses des transitions contemporaines (écologique, numérique, démographique) ;
  • respectueux de la démocratie ainsi que des libertés individuelles et collectives dans un cadre républicain affirmé.

 

Les raisons de nos déboires sont multiples :

  • une situation économique peu porteuse
  • une communication calamiteuse de l’exécutif qui n’a pas permis de faire connaître certaines réformes utiles dans de nombreux domaines. Donnant l’impression de manquer d’une ligne directrice claire à notre action.
  • un brouillage autour des valeurs fondamentales de la gauche dans des conflits internes inutiles (loi « Travail » et la loi sur l’extension de la déchéance de nationalité notamment)
  • un fonctionnement interne du parti trop centralisé et manquant d’air, de respirations et surtout d’influence sur l’exécutif. Il y a clairement eu une perte de sens à être militant de notre parti durant cette période.

 

Cet éloignement d’avec le peuple au plan national s’est petit à petit matérialisé. Si le Parti socialiste de Loir-et-Cher a su maintenir sa représentation et son influence locale dans la plupart de nos collectivités grâce à l’action de ses élus locaux, la désaffection des électeurs à notre égard, aux élections présidentielle et législatives, est criante.

Nous devons changer nos comportements à tous les niveaux:

  • Ouvrir vers les citoyens et vers nos partenaires politiques, les syndicats ou le monde associatif ;
  • Prendre réellement en compte la parole militante, en provenance des sections et de la fédération à l’échelle nationale ;
  • Rendre lisible nos orientations, quitte parfois à être impopulaire. Assumons nos idées.

 

 

Il  faut poursuivre la démarche engagée  avec les « ateliers de la refondation » qui ont su remettre au cœur de nos travaux le débat entre nous et avec l’extérieur. Il nous faut re-bâtir un Parti socialiste qui soit :

  • localement fort donc force de propositions,
  • audible, avec un discours affirmé et fondé sur les principes et les valeurs de la gauche,
  • et bien entendu en articulation et en cohérence avec l’orientation de la prochaine direction nationale.

 

Pour reconquérir une position centrale au cœur de la gauche, la feuille de route qui se dessine devra répondre à trois objectifs préalables à toute reconquête des esprits et des territoires :

  • simplifier le fonctionnement fédéral et le rendre plus lisible et plus souple,
  • rapprocher les sections et leurs militants de la fédération,
  • afficher des priorités claires rassemblant autour d’un même objectif les militants, les sections et la fédération et pour donner un cadre à l’action des responsables fédéraux et des permanents.

 

 

Pour atteindre nos trois objectifs, notre feuille de route s’articulera autour de trois axes :

– Donner du sens à nos actions: privilégier les actions concrètes de terrains au plus proche des gens. Être utile. Continuer de développer notre communication pour nous rendre visible. Échanger plus simplement avec les adhérents, sympathisants et autres forces de gauche.

 

– Renforcer la fédération notamment en regroupant les sections qui le souhaite entre elles. Développer de nouvelles manières d’échanger. Avec des intervenants (universitaires, syndicalistes, acteurs culturels, militants associatifs, acteurs économiques…), des thèmes précis.

Sortir de l’urgence de cette année électorale pour prendre le temps de réfléchir. Développer des modes d’échanges qui permettent à tous de prendre la parole.

 

– Ouvrir le parti sur lui-même et sur l’extérieur en s’alliant avec d’autres groupes sur des objectifs précis et communs. Tout en gardant notre identité. Accompagner les nouveaux militants au niveau fédéral et au niveau des sections et favoriser l’accession aux responsabilités de profils nouveaux socialement, professionnellement et géographiquement

 

Comme vous le savez tous, le chantier que je décris et qui nous attend est vaste, ardu et exaltant à la fois. Il faut transformer notre parti d’aujourd’hui en notre parti de demain. Sans tabous, sans aigreur, avec enthousiasme, volonté, énergie.

Ce combat doit être, pour nous tous, une source de motivation pour les prochaines années. Et c’est parce que j’espère pouvoir accompagner ce renouveau dont nous avons besoin collectivement que je m’adresse à vous, chers camarades, pour vous annoncer que je présente  ma candidature à la fonction de premier secrétaire fédéral.

 

Frédéric Orain, premier secrétaire fédéral de Loir-et-Cher.
fred-orain
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s