Compte-rendu congrès statutaire et conseil national

Petit compte-rendu rapide de retour de Paris.

 

Etape 1: Réunion de chapelles.

Avant le congrès statutaire chaque candidat a rassemblé ses troupes à Solférino. L’occasion de repasser sans doute une dernière fois devant la plaque hommage à Pierre Beregovoy…

20180127_115114

Je ne vais pas m’étendre sur cette phase. Je suis impliqué dans la campagne d’Olivier Faure et je serai sans doute son mandataire pour le Loir et Cher. Je ne connais pas encore les mandataires des autres listes et à partir de maintenant j’aimerai une équité de parole  entre les quatre candidats.

Toujours est-il que l’impression dégagée était intéressante. Des personnes d’origines différentes (loin des anciennes motions A, B, C…) une impression de vouloir un réel apaisement. Ça fait du bien. Cela s’est ressenti dans les discours d’Emmanuel Maurel, Luc Carnouvas et Stéphane Le Foll ensuite. Seule Delphine Batho a voulu faire un scandale.

Etape 2: Congrès statutaire.

Le congrès statutaire a été très court.

5695535-8493818

Delphine Batho a fait un discours très agressif. Dans la continuité de ses attaques contre la « mafia » du PS. L’accueil de la salle a été glacial. Pas un seul applaudissement. Cette capacité d’agression alors que l’on demande des parrainages des personnes que l’on insulte n’a pas été compris par la salle.

 

rachid-temal-500-500-2-360x360

 

Rachid Temal lui succède à la tribune. Il rappelle que l’ensemble des poursuites judiciaires menées par Delphine Batho ont été des échecs. Il appelle à la fin des tensions, rejette les insultes. Il rappelle les résultats du vote du 18 janvier et la participation de 23%, conformes aux précédents.

De mon côté je ne suis qu’invité à ce congrès statutaire. Le nombre de vote dans le Loir-et-Cher n’a pas été suffisant pour que je sois délégué. En clair je ne peux pas me prononcer. C’est dur à encaisser mais c’est la règle.

Résultat du vote sans appel: 71 pour 4 contre. Les réformes statutaires sont adoptées.

Etape 3: Conseil national

Après une pause le conseil national débute à 14h.

Rachid Temal fait à nouveau le discours d’ouverture. 6 textes d’orientations sont proposés par 6 représentants

  • Luc carnouvas
  • Stéphane Le Foll
  • Olivier Faure
  • Emmanuel Maurel
  • Delphine Batho
  • Mireille Petit (?) (collectif « nous militants »)

Chacun sera appelé à la tribune. Ensuite leur candidature sera examinée pour validation.

Delphine Batho est la première à se présenter. Offensive voire offensante elle décide de se poser comme victime en tant que femme d’un parti machiste. Comme le matin son discours ne passe pas. Elle annonce qu’elle n’a aucun parrainage. Le discours est donc un peu surréaliste.

43ewrepbChangement radical avec Luc Carnouvas. Ton posé, calme, sa première pensée va aux habitants qui souffrent des inondations. Il met en avant une gauche qu’il veut « arc en ciel » comme il l’a fait au sénatoriales. Il met en avant sa sincérité et sa transparence. Il critique la « réinvention » de la sociale démocratie, la vente de Solférino sans l’accord des militants, le changement de nom du groupe à l’assemblée nationale (NDLA: je lui avait posé la question il y a deux mois, il m’a dit qu’il avait du se plier à la majorité du groupe). Phrase marquante: « parler avec tout le monde, n’être les vassaux de personnes ». Nombreux applaudissements dans la salle.
presse.jpg

Un temps de flottement ensuite. On fait entrer la presse pour une photo de famille du premier rang. je me sens mal à l’aise pour Delphine Batho dans le contexte…

 

Suivent ensuite les discours d’Olivier Faure, de Stéphane Le Foll et d’Emmanuel Maurel.

Le point commun c’est la mesure des propos. Chacun appuie sur ses points forts:

  • Olivier Faure appelle à la fin de la guerre des tranchées, à sortir des anciennes motions, a changer le fonctionnement du parti.
  • Stéphane Le Foll insiste sue la crise de la social démocratie au niveau international.
  • Emmanuel Maurel appelle à avoir un discours clair que l’on soit dans l’opposition ou au gouvernement. Il fait un bref rappel sur les erreurs du quinquennat (déchéance de nationalité, CICE  notamment). Il remercie aussi Rachid Temal pour avoir tenu la maison pendant cette période difficile et insiste sur le travail de ce bureau collectif provisoire. Une manière d’écarter les critiques de Delphine Batho sans doute.*
  • Dernier discours pour le collectif « nous militants » difficile pour l’oratrice certains quittant déjà la salle… Discours très court, insistant sur la reconnaissance de la base.

Après étude des dossiers, sans surprise deux candidatures sont rejetées: celle de Delphine Batho (aucun parrainage) et du collectif « nous militants » (un parrainage seulement).

Les quatre textes d’orientations sont alors présentés et soumis au vote. Ils sont acceptés à l’unanimité. Personnellement c’est la première fois que je le vois au conseil national (amis je n’ai que peu d’expérience).

Fin de journée avec des difficultés pour sortir, Delphine Batho bloquant l’entrée pour faire sa déclaration publique auprès de la presse.

20180127_165558.jpg

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s