Les raisons de la colère

 

jaune

A force de monter les gens les uns contre les autres c’est la haine qui prend le dessus.

Le rôle du politique c’est de montrer un chemin. Les Français sont capables de comprendre les enjeux si on a un objectif réel et précis (indépendance énergétique, énergie propre, égalité des citoyens devant les services publics…) et que l’on se donne les moyens de les atteindre (changement du mix énergétique, associer les constructeurs au changement des pratiques, rénovation des transports…).

Cependant quand on passe son temps en com’, à dire tout et son contraire, quand on instrumentalise les peurs (j’entendais un leader du RN parler immigration et « parti de l’étranger » quand on l’interroge sur les gilets jaunes) on fait monter la colère.

« Ventre affamé n’a pas d’oreilles » dit-on. Un peuple en colère non plus.

Aujourd’hui des vies sont gâchées. Ma pensée vont aux familles qui vont en subir les conséquences.

 

Frédéric Orain, Premier secrétaire fédéral de Loir-et-Cher

Le Parti socialiste soutient le personnel enseignant en grève

Le Parti socialiste soutient le personnel enseignant en grève

 

Le Parti socialiste apporte son soutien au personnel enseignant qui manifeste partout en France ce lundi 12 novembre contre les suppressions de postes prévues dans l’Éducation nationale.

 

Alors que 40 000 élèves supplémentaires sont attendus dans les collèges et lycées à la rentrée prochaine, le gouvernement fait le choix de supprimer 2 650 postes. Contrairement à ce que déclarait Jean-Michel Blanquer, il y a aura donc moins de professeurs pour plus d’élèves. Une tendance accentuée par la diminution des recrutements par voie de concours. Cherchez l’erreur ! 

 

Les 65 millions annoncés par le ministre de l’Éducation pour financer le recours aux heures supplémentaires n’y feront rien puisque cette mesure ne couvrira pas même la moitié des postes supprimés.

 

Le Parti socialiste dénonce l’organisation assumée de la dégradation des conditions de travail pour nos enseignants et la détérioration des conditions d’apprentissage pour nos élèves. 

 

La politique éducative ne saurait se réduire à un jeu de vases communicants répartissant les moyens entre les enseignements primaire et secondaire au gré des annonces gouvernementales. 

 

Le Parti socialiste a toujours fait de l’éducation sa priorité afin de garantir à toutes et à tous son accès dans les meilleures conditions. Il renouvelle donc son soutien plein et entier aux enseignants qui manifestent ce jour pour faire vivre cette promesse républicaine au quotidien. 

États-Unis: le Parti socialiste salue la reconquête du Congrès par le Parti démocrate

 
Si le renouvellement partiel au Sénat laissait peu de chances aux démocrates au vu du faible nombre de sièges républicains en jeu, leur majorité obtenue à la Chambre des représentants est une bonne nouvelle pour la démocratie américaine.

Le Parti socialiste salue cette victoire qui, même si elle ne suffit pas pour faire évoluer la politique étrangère américaine, prérogative présidentielle, vers le dialogue multilatéral et l’apaisement des relations internationales, renforce les contre-pouvoirs à la politique actuelle de démantèlement par Trump des politiques sociales et redistributives.

La majorité démocrate pourra également tenter de rééquilibrer une politique économique dont les gains à court terme augurent de graves conséquences pour l’économie du pays et les travailleurs américains. Enfin, des commissions d’enquête pourront contribuer à révéler les vérités sur les agissements illégaux passés et actuels du président et de ses proches.

Le Parti socialiste félicite le Parti démocrate et ses militant.e.s d’avoir su mobiliser les électeurs face au populisme et aux conservatismes, aux mensonges et aux manipulations. La diversité des nouveaux.elles élu.e.s est également un bon signe pour le renouvellement de la politique américaine. Le Parti socialiste exprime le vœu que s’ouvre désormais la page de l’alternance pour 2020, car le monde, comme l’Amérique, en ont besoin.

Le Parti socialiste soutient les Français qui défendent leur pouvoir d’achat

Le Parti socialiste soutient les Français qui défendent leur pouvoir d’achat et demande l’organisation d’une conférence nationale sur le financement de la transition écologique

Le Parti socialiste soutient les Français qui défendent leur pouvoir d’achat et demande l’organisation d’une conférence nationale sur le financement de la transition écologique
 
Les hausses des prix de l’essence, du gasoil et du fioul domestique suscitent un mécontentement croissant qui s’exprimera notamment le 17 novembre. C’est la goutte
qui fait déborder un vase déjà plein… Le Parti socialiste soutient les Français qui défendent leur pouvoir d’achat.
 
Si la mobilisation citoyenne prend de l’ampleur, ce n’est pas parce que nos concitoyens sont opposés aux mesures de transition énergétique, mais parce que ces augmentations
s’ajoutent à une politique fiscale injuste, à des restrictions déjà imposées aux retraités, aux fonctionnaires, aux locataires, aux malades, aux familles… et que le produit de la surtaxation des carburants ne finance qu’à hauteur de 20 % les politiques
environnementales. Les taxes augmentent mais l’effort budgétaire consacré à la transition énergétique reste stable.
 
Au fond l’arnaque peut se résumer en quelques mots : au prétexte de lutter contre le réchauffement climatique, le gouvernement prélève davantage de taxes sur l’ensemble
des Français pour financer les cadeaux fait à quelques-uns. Les taxes augmentent mais la part réservée à la transition énergétique est stable. Cherchez l’erreur.
Nous voulons l’écologie dans la justice sociale. Nous ne pouvons pas accepter que l’argument écologique soit instrumentalisé pour justifier une ponction supplémentaire sur le pouvoir d’achat des ménages. Cette utilisation cynique de l’argument climatique affaiblit l’adhésion nécessaire à une fiscalité écologique.
Le Parti socialiste réaffirme son attachement à la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, portée par Ségolène Royal et votée par les socialistes et les
écologistes.
 
Mais la volonté du gouvernement actuel d’accélérer le mouvement en prélevant sur les ménages, les entreprises et les collectivités 55 milliards supplémentaires sur 5 ans rend
le processus d’autant plus insupportable que le baril de brent augmente sensiblement.
Le chèque énergie créé par la majorité précédente pour éviter de pénaliser les ménages modestes doit être complété par une composante carburant et voir son montant ainsi que le nombre de ses bénéficiaires augmenter, comme proposé par les parlementaires socialistes dans leur budget alternatif pour 2019. Les habitants de nos territoires ruraux
ou péri-urbains n’ont souvent pas d’alternative à l’utilisation d’un véhicule.
Nous demandons le rétablissement de l’APL destinée aux accédants à la propriété modestes, le doublement des aides aux ménages pour isoler leur logement et ainsi réduire leur facture de chauffage de 50 %, l’accroissement des services de transports à la demande et des plateformes gratuites de covoiturage pour les déplacements domicile- travail quotidiens permettant de réduire de 50 % la facture de carburant en zone péri- urbaine, le maintien des petites lignes ferroviaires, l’augmentation des moyens donnés aux transports collectifs.
 
Plus largement, c’est la question de la juste répartition de l’effort national qui est posée à travers ce ras-le-bol. C’est pourquoi le Parti socialiste demande au gouvernement
l’organisation d’une conférence nationale sur le financement de la transition écologique associant l’ensemble des composantes économiques, sociales et politiques du pays.
L’écologie n’est pas l’adversaire de la justice sociale. Elle doit au contraire être une composante essentielle de la lutte contre les inégalités.

PAKISTAN : le Parti socialiste appelle la France à accueillir Asia Bibi

PAKISTAN : le Parti socialiste appelle la France à accueillir Asia Bibi
 
Acquittée cette semaine par la Cour suprême pakistanaise après 8 ans d’emprisonnement, Asia Bibi est toujours incarcérée et menacée par les courants islamistes radicaux promoteurs de l’application de la peine de mort pour un prétendu « crime de blasphème ».

Parmi les autorités religieuses, judiciaires et politiques du Pakistan, de nombreuses voix s’élèvent, parfois au péril de leur vie, pour amender voire abroger cette loi interdisant le blasphème.

Ce courage doit être salué et accompagné par des décisions qui marquent le soutien de la France aux combattant.e.s de la liberté.

Asia Bibi est devenue citoyenne d’honneur de Paris dès 2015, il faut maintenant aller plus loin. Le Parti socialiste demande au gouvernement de proposer l’asile à l’intéressée et à sa famille, victimes de l’intolérance et de l’obscurantisme.   

Les socialistes manifesteront dimanche contre les LGBTphobies

Les socialistes manifesteront dimanche contre les LGBTphobies

Depuis plusieurs semaines, les agressions violentes homophobes, lesbophobes ou transphobes se multiplient dans notre pays. Les victimes témoignent, heureusement, sur les réseaux sociaux et dans les médias d’actes qui font froid dans le dos. Le Parti socialiste tient à leur faire part de son soutien et rappelle sa détermination à lutter, toujours, et encore, contre ces haines qui n’ont pas leur place dans notre République.

Alors que le débat sur l’ouverture de la PMA et de la filiation s’éternise en consultations préalables, le Parti socialiste s’inquiète de la résurgence d’un climat de violence qui rappelle l’hystérisation du débat public par les opposants au mariage pour tous en 2013. Cette séquence nous a pourtant tous appris qu’il est inutile de tenter d’amadouer des opposants dogmatiques qui ne veulent pas de compromis.

Le Parti socialiste demande au gouvernement de prendre la mesure de la situation, de ne pas allonger le débat sur la PMA et de renforcer les dispositifs de lutte contre les LGBTphobies : lancement d’une campagne nationale de sensibilisation sur les LGBTphobies et leurs effets, formation systématique des agents de l’État, renforcement de la prévention en milieu scolaire.

Les socialistes seront aux côtés d’HES – Socialistes LGBT+ et des associations LGBTQI qui appellent à manifester à Paris, ce dimanche 21 octobre, place de la République à 17 heures, contre l’homophobie et la transphobie.

Nous devons être unis et faire bloc pour réaffirmer que les droits humains ne doivent faire l’objet d’aucune entorse.

Deuil dans l’Aude

Dans des circonstances aussi douloureuses , le PS41 témoigne sa solidarité et sa compassion aux familles des victimes  des inondations dans l’Aude aujourd’hui sinistrée. Cela nous rappelle bien évidemment la nécessité de s’adapter à notre environnement et ne pas chercher à ce qu’il s’adapte à nous. Nous devons changer nos pratiques pour tenter d’enrayer du mieux possible les évolutions climatiques.

Nous apportons notre soutien indéfectible aux  aux services de l’Etat qui oeuvre avec courage pour aider les personnes touchées.

Nous nous associons aux condoléances exprimées. Nos pensées attristées vont aux  victimes directes ou indirectes de cette tragique intempérie.

Frédéric Orain